El Tigre - Alfredo Arias et José Cuneo
Projets et événements
Retrouvez les Contrebandiers
sur le Podcast d'Itunes
podcast
LIVRES  

El Tigre

Livre graphique d'Alfredo Arias (scenario) avec la collaboration de René de Ceccatty
et José Cuneo (dessins)

Genèse du livre et de la comédie en chansons, par Alfredo Arias :

Entre l'écrit et l'écran

"El Tigre" est le nom d’une localité de la province de Buenos Aires. C’est dans ce delta que confluent le Río Parana et le Río Uruguay. Une quantité d’îlots parsèment cette zone aquatique, assez suréelle qu’ornent des maisons de villégiature plutôt exotiques et insolites.
Holy est un travesti du week-end. C’est le/la propriétaire d’une de ces bicoques sur pilotis et avec la complicité de son employé(e) Dark, il/elle invite les samedis soirs des ami(e)s pour réinterpréter d’anciens mélodrames hollywoodiens. Ce samedi ils/elles ont l’intention de reconstituer Mirage de la vie de Douglas Sirk avec Lana Turner dans le rôle de la protagoniste. Une série d’événements imprévus (certains climatiques, d’autres surnaturels) empêchera l’accomplissement de cette reconstitution et les personnages vont connaître les plus loufoques des déboires.

Alors que j’écrivais cette comédie musicale, j’ai été stimulé par la découverte fortuite d’un album de photos, Casa Susanna, publié en 2004 par Michel Hurst et Robert Swope, et qui réunissait d’étranges clichés d’amateurs représentant des travestis américains d’un certain âge : ils se rassemblaient régulièrement dans une maison privée non loin de New York, pour vivre leurs fantasmes de femmes séductrices ou de simples ménagères, sans
pour autant appartenir au monde du music-hall ni à celui de la prostitution. Le photos avaient été mises en vente, en vrac, dans un marché aux puces de New York.
Le contraste entre la réalité probable de ces hommes ordinaires et l’extragavance de leur transformation m’a semblé correspondre à ce que j’avais imaginé pour mes personnages d’une Argentine à la fois pauvre et prête à vivre ses rêves farfelus, et à la fascination que certains films mélodramatiques et flamboyants exerçaient sur les spectateurs. Et j’ai imaginé les ambitions, les déceptions, les fantasmes et les fantômes du petit monde d’El Tigre, avec la collaboration artistique de René de Ceccatty pour la version française et les paroles des chansons dont la musique a été composée par Bruno Coulais.

Comme il s’agit d’une folie argentine, j’ai invité mon compatriote José Cuneo à illustrer cette histoire, car il est familier des paysages et personnages de notre pays, qui trouvent leur place dans cette fantaisie. En découvrant, à l’Ambassade argentine où elles étaient exposées, les boîtes lumineuses que José Cuneo
fabrique et où il représente en miniature, avec une extrême minutie, des scènes de la vie quotidienne toujours légèrement décalées (intérieurs d’immeubles, terrasses de café, trains, autobus, salles de spectacle), j’ai compris qu’elles constituaient déjà en elle-mêmes des décors de théâtre ou de studio de cinéma, propices à recevoir les frasques de Holy, maîtresse de rêves cinématographiques. C’est la raison pour laquelle je lui ai demandé de concevoir d’abord la scénographie de la comédie musicale que j’ai écrite et que je monte au Théâtre du Rond- Point à partir du 17 décembre prochain (avec Arielle Dombasle, Carlos Casella, Alejandra Radano, Denis d’Arcangelo, Andrea Ramirez, Alexie Ribes) et ensuite de réaliser cet album.
Et il m’a semblé que je devais laisser à José la liberté de réinterpréter, avec son langage et son humour habituels, l’histoire de Holy, Dark, Fatafatale, Vampira, Lana, Lanita et Tota, entre horreur, délire et onirisme. Ainsi mes personnages intégraient pleinement son monde et son rythme, indépendamment des exigences du théâtre musical et sans se soucier de la ressemblance physique avec les comédiens et chanteurs qui seront sur scène, ni même avec leurs costumes. Il fallait que José se sente dans son propre univers en observant le mien.
La bande dessinée que Jose Cuneo a réalisée sur El Tigre est un premier pas vers le cinéma. J’ ai toujours vu et lu les bandes dessinées comme un moment suspendu entre l’écrit et l’écran. Comme d’extraordinaires films potentiels. C’est pourquoi je suis enthousiasmé que cette relation entre théâtre, cinéma, dessin et écriture soit en quelque sorte condensée dans cet album.


Alfredo Arias


El Tigre

"El Tigre", comédie en chansons
sera créé dans la grande salle du
Théâtre du Rond Point à Paris
du 17 décembre 2013
au 12 janvier 2014

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

retour fiche livre

retour au catalogue