Mauvaises nouvelles - Eve Derrien
Projets et événements
Retrouvez les Contrebandiers
sur le Podcast d'Itunes
podcast
LIVRES  

MAUVAISES NOUVELLES

Eve Derrien


« Quand je rentre de vacances cette année-là, l’une des chattes du jardin a eu deux petits. Le lendemain de mon retour, je monte dans ma voiture et je mets le contact. J’entends un coup sourd à l’instant où le moteur démarre ; c’est une jeep, plutôt puissante et bruyante, mais j’entends ce coup à l’avant, dans le moteur, et je ne crois pas un instant à un ennui mécanique. Je dégringole dehors, en même temps qu’un tout petit chat s’enfuit à l’abri, sous la maison. Par terre, sous la voiture, il y en a un autre, immobile. À plat ventre, je tends la main pour l’attraper ; il a encore ces yeux bleuâtres des très petits chats. Je l’emporte chez moi, je reste assise avec lui dans mes mains, je le regarde convulser. Il n’émet pas un bruit, et sa tête roule sous mes doigts, toute molle. Je ne sais pas quoi faire pour le sauver. Je ne peux pas le laisser comme ça. Alors, tout doucement, je le tue.

Née à Marseille en 1963, Ève Derrien vit aux Antilles depuis treize ans. Maître de conférences en langue et littérature médiévales, elle enseigne la grammaire et l’histoire de la langue aux ÉSPÉ de Martinique et Guadeloupe ; elle a publié quelques ouvrages et articles sur la langue française, le créole et la littérature médiévale. Elle est l’auteur de quatre romans, Journal de la fin du monde (Baleine/Seuil, 2000, Les Contrebandiers 2014), Attila ou rien, Cal-Fat (Les Contrebandiers, 2004 et 2008) et d’une nouvelle, Le dernier (Moto Magazine, n° 219, juillet-août 2006. Dernier ouvrage paru Mais les chiens ne l'aimaient pas, les Contrebandiers 2013.



ISBN : 978-2-915438-56-7

48 pages

Prix : 5 euros

Parution : 3 octobre 2015


Mauvaises

 


retour au catalogue